En route pour l'Orissa

E indienn 1986, cette région de l’Inde nous semblait fort peu fréquentée par les voyageurs.

Durant tout notre périple en Orissa, nous n’avons d’ailleurs pas croisé un seul regard d’Occidental… ce qui ne veut pas dire qu’il n’y en avait pas, mais qu’ils étaient comme nous dilués dans la foule indienne.

23 juillet

Nous atteignons Bhubaneshwar après une nuit de train (nous avions quitté Calcutta la veille ).
Bien que Bhubaneshwar soit la ville principale de la province, sa gare ne connaît pas l’agitation de celles des grandes métropoles indiennes…

Une petite gare de province avec seulement quelques chauffeurs de taxi qui attendent sans conviction un éventuel client. Quelques rikshawmen proposent leurs services.
L’un d’entre eux nous montre le dépliant publicitaire d’un hôtel. Le Khalinga Asoke brade les chambres à 110 roupies… Un vrai «deal», pour ce genre d’hôtel.

On peut déjà parler de luxe: salon, chambre, salle de bain, a.c., tout quoi! Pas assez de business pour l’instant, nous explique Anand, notre conducteur de rikshaw. Alors certains grands hôtels font des prix pour attirer les clients.

Nous nous en remettons à lui également pour la visite des différents temples. Il demande un forfait de 100 roupies par jour pour nous conduire sur les différents sites. L’affaire est conclue.

Après avoir déposé nos bagages à l’hôtel, nous prenons directement la route…direction Vaital Deul, un ancien temple du 8e siècle.

En route vers l'Orissa
Calcutta Bhubaneshwar

Temple Vaital Deul

Chamunda

L indien
e temple de Vaital Deul est dédié à la divinité Chamunda qui est la représentation la plus terrifiante de Durga.

Les 8 bras de Chamunda sont armés d’un arc, d’un serpent, d’une épée, d’une flèche, d’un trident, de la foudre, d’un bouclier, …

De son trident, Chamunda perce le cou d’un démon.

Chamunda

À première vue on pourrait croire que les deux statues sont pareilles. Mais à regarder de plus près, la première affiche les attributs de sa féminité (les seins de Durga), tandis que la seconde porte les attributs de sa masculinité (le pénis de Shiva).

Plan Bhubaneshwar

Nous prenons la direction du Temple de Lingaraja.
Au carrefour, des femmes étendent des graines sur la chaussée, pour les faire sécher au soleil.

Bhubaneshwar

Lingaraja Temple

Lingaraja Temple

L indiene Temple de Lingaraja est un temple dédié à Harihara.
Cette divinité concentre les deux aspects des dieux les plus importants: Vishnou et Shiva (pour plus de détails reportez-vous à notre article du Musée Guimet« CLIC »)

C’est le plus grand et l’un des plus anciens temples de Bhubaneshwar. Avec sa tour principale qui s’élève à 54 mètres de haut, ce temple domine la ville. Il est malheureusement interdit d’accès aux non-hindouistes.

Une plate-forme permet cependant d’observer à distance la cour intérieure du temple.
Un gros-plan sur la tour principale du temple dont la forme suggère un phallus, permet de distinguer un lion écrasant un éléphant (voir photo ci-dessus); le lion étant le symbole de la dynastie qui érigea le temple.

Lingaraja Temple

en route vers de nouvelles aventures

Welcome to India
Galerie Photos Noir - Blanc
suite Orissa

Arrivée à Jeypore

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *