Le Deir ou Monastère

800 marches

Tandis que nous nous dirigeons vers le sentier qui mène au Deir (Le Monastère) nous sommes assaillis par des âniers qui nous proposent une monture pour effectuer la grimpette des 800 marches qui serpentent dans la montagne.
Il faut dire que le Deir se cramponne au sommet. Mais nous déclinons les offres et nous entamons, comme plusieurs, la montée pédestre. Il est midi. Pas exactement la meilleure heure pour gambader en plein soleil. Mais, d’après nos informations, c’est le moment de la journée où le monument est le mieux exposé. La montée nous prend environ une heure.

Une fois encore, les paysages sont de toute beauté. L’ascension comporte des paliers rocheux où sont installées quelques boutiques improvisées.

Durant les heures chaudes, les marchandes de souvenirs s’abritent sous les tables de leurs échoppes pour se protéger du soleil. Au passage des touristes, elles s’écrient de leur cachette: « One JD (dinar jordanien) – Just have a look! »

Si elles monopolisent quelque peu les endroits ombragés, elles proposent en échange de l’eau en bouteille rafraîchie dans une bassine de glaçons.
Nous comptons les marches afin d’appréhender le moment où nous toucherons au but.

…, 789, 790, 791, …799 et nous y sommes! Le monument apparaît soudain. Nous l’abordons de côté. C’est une grande émotion qui nous rappelle celle que nous avions ressentie devant le Temple d’Abou Simbel en Égypte. C’est une impression de finesse dans le même style que Le Khazeh, mais ici, la configuration du terrain permet de prendre du recul.
La situation est si exceptionnelle, qu’un commerçant y a installé un vaste salon à l’orientale, sous tente. Nous nous laissons tomber au milieu des coussins, sans oublier d’acheter au préalable une grande bouteille d’eau fraîche à 2 JD.

Nous restons ainsi un long moment à prendre du repos dans ce cadre merveilleux. Eddy extrait son matériel de dessin du sac à dos et entreprend un croquis.

  • Ascension vers le Deir de Pétra
    Ascension vers le Deir de Pétra
    Nous entreprenons l’ascension vers le Deir (le Monastère) de Pétra
  • 800 marches pour atteindre le Deir
    800 marches pour atteindre le Deir
    800 marches taillées dans le roc conduisent les visiteurs au sommet de la montagne
  • La montée à dos d’âne jusqu’au Monastère
    La montée à dos d’âne jusqu’au Monastère
    Pour les moins sportifs, la montée jusquau monastère peut se faire à dos d’âne.
  • Une monture sur le sentier du Deir
    Une monture sur le sentier du Deir
    Une monture se repose à l’ombre avant de reprendre un client pour la descente.
  • Boutique sur le sentier qui mène au Deir
    Boutique sur le sentier qui mène au Deir
    Tout au long de l’ascension vers le sommet, des boutiques improvisées proposent des souvenirs aux touristes
  • Gorges profondes sur le sentier du Monastère
    Gorges profondes sur le sentier du Monastère
    Nous progressons sur un terrain accidenté. Le sentier qui mène au sommet longe des gorges profondes.
  • Arrivée au sommet de la montagne Ed-Deir
    Arrivée au sommet de la montagne Ed-Deir
    Nous arrivons au sommet de la montagne Ed-Deir . Les dernières marches nous font découvrir Le Deir (Le Monastère)
  • Le Deir ou le Monastère
    Le Deir ou le Monastère
    Arrivés au sommet du Ed-Deir, nous contemplons la façade du Monastère.
  • Le Deir ou Le Monastère
    Le Deir ou Le Monastère
    Vue du Monastère. Sa façade monumentale s’élève à 48 m de hauteur, soit celle d’un bâtiment d’environ 17 étages.

Salon oriental au Deir
L’ombre que procure le salon oriental attire bien des clients

Le Deir de Pétra

Observation de la façade

Dans sa partie supérieure et en son milieu, la façade présente une structure circulaire (la tholos) surmontée d’une grande urne de 9 mètres de hauteur.
Deux structures latérales soutiennent chacune un demi-fronton.

Une frise composée en alternance de triglyphes et de métopes traverse l’édifice dans toute sa largeur.

Triglyphes et métopes

Les 5 niches devaient chacune héberger une statue.
Au centre de la partie inférieure, l’entrée, légèrement surélevée par rapport au sol, donne accès à une chambre unique dans laquelle est érigé un piédestal qui devait accueillir un « bétyle ».
La présence d’une telle construction à l’intérieur de l’édifice laisse à penser que le Deir devait avoir une fonction religieuse.

Comparaison Bibliothèque Éphèse et Deir de Pétra


Resources: PÉTRA – Collection Archéologie – NATIONAL GEOGRAPHIC ARCHÉOLOGIE – 2017 – En collaboration avec le journal LE MONDE – « CLIC« 

À vous de choisir…

Pétra chapitre 1

Pétra chapitre 2

Pétra chapitre 2

Petra Chapitre 4

Vous lisez actuellement

Pétra lecture Le Deir

Chapitre 6 : Les tombes royales - Lecture

Les Nabatéens

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *